Vente en ligne de vins

Par domaine

Les vins du guide Hachette 2016

Recherche avancée


Réinitialiser ma recherche
 

NOS AMIS

Une belle sélection de vins Bios sur le site les Vins de Carole

  • Une belle sélection de vins Bios sur le site les Vins de Carole

QU'EST CE QU'UN VIN BIO?

LA VITICULTURE BIOLOGIQUE
Le principe de la conduite de la vigne en agriculture biologique repose sur une approche globale du système vigne/sol/environnement et sur le maintien de cet équilibre.
• Le mode de production bio interdit le recours à des produits chimiques de synthèse et aux OGM (Organismes Génétiquement Modifiés). La mise en oeuvre de mesures prophylactiques (préventives) pour réduire la sensibilité de la culture aux attaques parasitaires est obligatoire avant d’envisager le recours à des produits d’origine naturelle de protection des plantes ou de lutte biologique. D’autre part, la gestion des adventices (mauvaises herbes) se fait par des interventions mécaniques (travail du sol, paillage, désherbage manuel…).
• Le mode de production biologique permet d’entretenir et améliorer la fertilité des sols, favoriser la biodiversité et préserver la qualité des eaux. La bio contraint au recours à des fertilisants exclusivement d’origine naturelle comme les engrais verts ou le compost.
Ainsi, la pratique de la viticulture biologique entraîne systématiquement une augmentation de la ressource en main d’oeuvre pour pallier la moindre utilisation des produits : temps d’observation au vignoble pour anticiper les interventions, gestion mécanique et non chimique des adventices…
Elle se traduit généralement par une augmentation des coûts de production (variable selon les conditions du milieu).

 

LA VINIFICATION BIOLOGIQUE
La production de vin est, en premier lieu, soumise à une législation européenne :
« l’Organisation Commune du Marché vitivinicole » (OCM viti-vinicole : rgt (CE) 479/2008) et ses modalités d’application encadrant notamment les pratiques oenologiques (rgt (CE) 606/2009). Depuis le 8 février 2012, des règles sur la vinification bio viennent compléter le règlement bio européen (CE) 834/2007, permettant la certification de la vinification et plus seulement du raisin. Les règles de vinification bio sont entrées en application au 1er août 2012. Les exigences sont les mêmes pour l’ensemble des pays européens. Elles s’articulent autour de 4 points clés définis sur la base de l’OCM viti-vinicole :
• 100% des ingrédients agricoles utilisés doivent être certifiés bio : raisin, sucre, alcool, moût concentré rectifié (MCR).
• Des restrictions ou interdictions sur l’utilisation de certains procédés physiques (ex : désalcoolisation, électrodialyse, filtration utilisant un média dont la taille des pores est < 0,2 μm, sont des pratiques interdites).
• Le respect d’une liste restreinte d’additifs et auxiliaires oenologiques en privilégiant pour
certains une origine bio.
• Des restrictions sur les niveaux de SO2 total dans les vins commercialisés.

LE VIN BIO EN RÉSUMÉ
• Réglementation européenne
• Produit contrôlé et certifié
• Aucun produit de synthèse, pas d’OGM
• Aucun herbicide
• Limites des sulfites < au conventionnel
• Respect de la matière première
• Impact positif sur l’environnement, la santé, l’emploi.

 

QUE GARANTIT LE LABEL BIO ?


LE LABEL BIO GARANTIT QUE :
• le vigneron respecte les exigences règlementaires bio en matière de pratiques culturales, de vinification et d’étiquetage.

• le vigneron bio a été contrôlé et certifié par un organisme indépendant, reconnu par l’Etat.
• le vin est reconnu bio dans tous les pays de l’Union européenne.


L’ÉTIQUETTE D’UN VIN BIO À LA LOUPE
LA CERTIFICATION BIO
Pour prétendre à la mention « vin bio » et au label bio européen, le vigneron n’a pas le droit de ne faire certifier que les raisins. La mention « vin issu de raisins de l’agriculture biologique » n’est plus utilisable sur les vins produits depuis le millésime 2012.

 

NE PAS CONFONDRE VIN BIO ET...

VIN « SANS SULFITES AJOUTÉS »
La mention pourra apparaître sur l’étiquette de tout vin (bio ou conventionnel), dès lors que
l’opérateur peut prouver qu’aucun sulfite n’a été utilisé dans la fabrication du produit. Toutefois, si
les teneurs en sulfites sont supérieures à 10mg/l (de SO2 total) la mention « contient des sulfites »
est obligatoire.
Source : DIRECTE Occitanie (Direction régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi d’Occitanie).


VIN « NATURE » OU « NATUREL »
Cette mention est interdite et ne peut être apposée sur une étiquette. En effet, il n’existe pas de
dénomination officielle ni de législation définissant cette pratique. La DGCCRF estime la mention
non recevable car elle peut prêter à confusion pour le consommateur vis-à-vis d’un mode de vinification auquel elle peut faire référence.


VIN « VÉGANE »
Cette mention signifie que le vin (qu’il soit bio ou conventionnel) a été élaboré sans intrant d’origine
animale (ex : colle de gélatine, albumine, caséine). Il existe plusieurs marques gérées par
différentes associations à l’international : elles proposent la certification des produits et l’utilisation du logo associé à la marque.